Taxe sur les transactions financières

Dans un précédent article, j’évoquais mon deuxième essai en bourse, suite à l’échec du premier en 2010-2011. Comme je l’expliquais j’ai ouvert mon compte chez Binck en y achetant quelques valeurs. Je souhaitais partager avec vous la surprise que j’y ai découverte il y a quelques jours en voyant des débits intitulés :

« Paiement FR TTF jjmmaaaa Nom de l’action »

Après quelques recherches sur notre ami google, je découvre donc que depuis le 1er aout 2012 est instaurée la « Taxe française sur les transactions financières » dont aucune mention ne figurait sur les tarifs de mon broker. Je vous livre ci-dessous le résultats de mes modestes trouvailles (et du document fort bien fait de Binck).

1.Domaine d’application de la taxe

Cette taxe s’applique pour les achats d’actions dont les sociétés ont leur siège social en France et donc la capitalisation boursière dépasse un milliard d’euros au 1er décembre de l’année précédente (article 235 ter ZS du code général des impôts).

2. Montant de la taxe

Cette taxe équivaut à 0.20% de « l’achat net ». Si vous achetez 3000€ d’actions vous paierez donc une taxe de 6€.

3.Domaine d’exclusion de la taxe

Dans le cas d’un aller-retour dans la journée, la taxe n’est pas comptée.

4.En conclusion

Après le phénomène de surprise passé, le faible montant de la taxe n’est finalement pas trop gênant et ne viendra donc pas gréver outre mesure la rentabilité de votre investissement. En revanche je me pose vraiment la question de sa légitimité : a priori destinée aux spéculateurs dans l’idée, elle ne s’applique pas aux allers-retours dont ces derniers sont plutôt friands. Elle ne gênera pas non plus les investisseurs comme moi qui souhaitent conserver leurs positions plusieurs années. Mais tenez-en tout de même compte lorsque vous céderez aux sirènes des offres de bienvenue vous vantant le « tout gratuit » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *