Vous en avez largement l’habitude, j’accorde une grande place à l’immobilier dans mon patrimoine. Afin de convaincre son banquier de financer votre futur bien dans le cadre d’un achat immobilier, il peut être intéressant d’utiliser des outils mis à disposition sur internet que ce soit par des bidouilleurs fous, par des start-ups ou par les banques elles-mêmes comme la Caisse d’épargne.

1.Des outils pour quoi?

Un prêt immobilier est une opération complexe d’un point de vue comptable. Il est donc important de faire un calcul de la capacité d’emprunt ou un calcul des mensualités de remboursement de votre foyer pour voir si le bien de vos rêves n’est qu’une douce utopie qu’il voudra mieux garder pour vous et si vous pouvez faire la démarche d’aller voir un banquier.

Dans l’hypothèse où vous souhaitez tenter votre chance auprès du banquier, il est pour moi important d’arriver avec un dossier complet que ce soit en termes d’étude de marché de l’immobilier de proximité grâce par exemple à l’outil proposé par acheterpourlouer.co ou avec des simulations de calcul de rentabilité comme l’outil proposé par rendementlocatif.com. Dans le même genre vous avez les extensions comme castorus qui s’ajoutent à votre navigateur pour dégrossir vos recherches de biens.

2. Des outils fiables?

Attention, les taux proposés dans les divers outils que vous trouverez sur internet ne sont pas forcément à jour et il faut les prendre comme étant des taux indicatifs ouverts à la négociation. Le mieux étant de faire plusieurs simulations, en prenant les extrêmes proposés sur le site meilleurtaux.com.

De la même manière vous ne connaitrez peut-être pas encore les frais de dossier ou le coût de votre assurance emprunteur lorsque vous saisirez les informations dans ces simulateurs. Toutes ces données seront à inclure dans votre étude comparative car elles influent sur le coût global de votre crédit.

Je vous rappelle que c’est de cela qu’il faut se préoccuper et non du simple taux. Il vaut mieux un taux à 2.9% sur 20 ans sans frais de dossier, sans obligation de prendre telle ou telle option, sans pénalité de remboursement anticipé qu’un taux de 2.85% sur la même durée avec des frais de dossier exorbitants, l’obligation de domicilier ses revenus avec des frais de tenue de compte coûteux.

3.Pour conclure

Vous l’aurez compris, tous ces outils peuvent vous aider à constituer un dossier et sont pour moi un préalable à toute décision. Avant tout pour voir si votre projet est viable. Si c’est le cas ils vous permettront de convaincre sans mal votre banquier. Rappelez-vous que pour convaincre quelqu’un il faut avant tout être convaincu soi-même !

LAISSER UN COMMENTAIRE