4 Conseils pour négocier une augmentation de salaire

Que vous soyez sur le point d’être embauché dans une entreprise, où que vous souhaitiez tout simplement négocier une augmentation auprès de votre employeur actuel, vous devrez nécessairement faire preuve de méthode pour atteindre votre objectif. Dans cet article, nous vous livrons quelques conseils élémentaires pour vous aider à aborder votre négociation.

1. Renseignez vous sur votre valeur marchande

Pour avoir un ordre d’idée de la rémunération que vous devez demander, qu’il s’agisse d’une négociation de salaire à l’embauche ou d’une renégociation, il est essentiel de faire des recherches pour connaître sa propre valeur marchande. Pour cela, informez-vous, tâchez d’obtenir des informations sur les salaires au sein de la concurrence, à responsabilité égale, en fonction de votre expérience, de votre expertise et de vos savoir-faire. Ce travail de recherche vous permettra de définir une fourchette de salaire à laquelle vous pouvez légitimement prétendre, et ainsi être en phase avec la réalité. Vous ne serez pris au sérieux que si vous êtes un minimum dans les standards du métier… Vous pouvez utiliser également les enquêtes de salaire comme celles réalisées par les cabinets de ressources humaines, comme par exemple celle réalisée par Hays. Vous y trouverez les salaires par fonction et ancienne.

2. Définissez vos besoins

Avant toute négociation salariale, il est important de définir vos besoins. Où comptez-vous aller ? Quel salaire vous permettra de subvenir à vos besoins ? Budgétez tout simplement vos dépenses quotidiennes et incompressibles (logement, alimentation, habillement, éducation des enfants), ainsi que les dépenses que vous souhaiteriez allouer à vos loisirs, pour déterminer le minimum vital dont vous avez besoin. Il s’agit de la borne inférieure, en deçà de laquelle vous ne pourrez descendre. Définissez ensuite la fourchette haute, c’est-à-dire le revenu qui vous donnerait entière satisfaction. Ces deux bornes fixent l’intervalle en dehors duquel votre salaire ne pourra évoluer. Pour la mise en pratique, commencez systématiquement par la fourchette haute, pour conserver une marge de négociation. Attention, vous allez raisonner de votre côté en salaire net alors que votre futur employeur raisonne lui en coût total. A vous de convertir votre net en brut pour vérifier la cohérence de votre demande notamment grâce à notre calculatrice.

3.Envisagez des alternatives

Le bon négociateur à toujours plusieurs cordes à son arc. Aussi, vous devez envisager l’hypothèse selon laquelle votre interlocuteur refuserait de vous accorder ce que vous demandez (comme salaire ou comme augmentation). Pensez aux avantages en nature (tickets restaurants, mise à disposition d’un véhicule), à des horaires flexibles… A défaut d’obtenir ce que vous souhaitez immédiatement, il peut vous être proposé des perspectives fermes de revalorisation de salaire à 3, 4 ou 6 mois, ce qui est toujours mieux que rien ! Ne délaissez pas non plus la possibilité de négocier un salaire variable en plus de votre fixe, ou un fixe plus élevé contre une réduction de votre variable… Vous pouvez aussi envisager de toucher des primes en vous mettant d’accord sur les conditions d’attribution. En résumé, soyez ouvert à la discussion et ne vous arrêtez pas au salaire fixe : pensez aux alternatives !

4. Soyez juste mais ferme dans votre négociation

Ce conseil est surtout valable dans le cadre d’une négociation de salaire à l’embauche. Vous avez passé toutes les étapes de sélection, votre recruteur « vous veut » reste désormais à passer à l’étape souvent cruciale de la négociation de votre rémunération. Dans la posture, il faudra vous montrer ferme lors de votre négociation. Ferme ne signifie pas inflexible, vous devrez vraisemblablement faire des compromis, mais ne lâchez pas du terrain à la moindre objection. Surtout, ne descendez pas en dessous de la fourchette basse que vous avez déterminée. Votre faculté à ne pas vous démonter et à rester ferme sera remarquée par votre recruteur, et le confortera dans sa décision de vous attirer dans ses filets pour défendre demain la cause de son entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *